L'AVERTISSEMENT ET LE MIRACLE
d'après les interviews de trois Voyantes de Garabandal

Le P. Combe à Garabandal explique sur le lieu du miracle de l'Hostie Visible l'importance de l'Eucharistie dans le Message de N.D. du Mt Carmel.
 

    Depuis la fin des apparitions en nov. 1965, les voyantes Conchita, Mari-Loli et Jacinta ont, de temps en temps, accordé des interviews, au cours desquelles elles ont révélé ce qu'elles pensaient pouvoir dire sur l'Avertissement mondial et le grand Miracle à Garabandal. On remarque que, malgré la similitude des questions qui leur étaient posées, il arrivait souvent qu'une information nouvelle ou plus assurée était alors donnée ou qu'une perspective nouvelle soit découverte. Ceci bien précisé et afin d'obtenir une image aussi complète que possible de nos informations, nous avons rassemblé et opéré une synthèse sélective de toutes les interviews dont nous avons connaissance pour éviter des répétitions inutiles. Ce qui suit est le résultat de nos recherches. Nous avons disposé chaque section en ordre chronologique.

L'AVERTISSEMENT

CONCHITA

14 Sept. 1965

Q. L'Avertissement sera-til quelque chose de visible, ou seulement intérieur, ou les deux ?
R. L'Avertissement est quelque chose qui vient directement de Dieu et sera visible dans le monde entier, par tous, où que l'on soit.

Q. L'Avertissement révélera-t-il les péchés personnels de toute personne en ce monde quelle que soit sa religion, les athées compris ?
R. Oui, l'Avertissement sera comme une révélation de nos péchés - "es como se revelase nuestros pecados" ; il sera vu et expérimenté par les croyants et les non-croyants, et les gens de toute religion qui puisse exister.

Q. Est-il vrai que 1 Avertissement aura pour effet que beaucoup se souviendront des morts ?
R. L'Avertissement est comme une purification en vue du Miracle. C'est comme une catastrophe. Il nous fera penser aux morts, en ce sens que nous aimerions être à leur place plutôt que de passer par cet avertissement.

Q. L'Avertissement sera-t-il reconnu et accepté par le monde comme un signe venant directement de Dieu ?
R. Certainement, claro, et pour cette raison, je pense qu'il est impossible que le monde soit à ce point endurci qu'il ne change pas.

Octobre 1968

Q. Nous avons entendu que certains disent que l'Aver-tissement pourrait être un phénomène naturel qui sera utilisé par Dieu pour s'adresser à l'humanité. Est-ce vrai ?
R. L'Avertissement est quelque chose de surnaturel et ne sera pas expliqué par la science.

Q. Conchita, pouvez-vous expliquer ce qui a été dit, à savoir que pendant l'Avertissement nous nous connaîtrons ainsi que les péchés que nous avons commis ?
R. L'Avertissement sera une purification de la conscience du monde.

Q. Qu'en est-il des nombreuses personnes qui ne connaissent pas le Christ? Comment comprendront-elle l'Avertissement ?
R. Ceux qui ne connaissent pas le Christ croiront que c'est un Avertissement de Dieu.

1973

Q. Que se passera-t-il le jour de l'Avertissement ?
R. Le plus important, c'est que le monde entier percevra un signe, une grâce, ou un châtiment en eux-mêmes, autrement dit, un Avertissement. Tous s'éprouveront seuls en ce moment, où qu'ils soient, seuls avec leur conscience, tout entier devant Dieu seul. Ils verront tous leurs péchés et les effets de leurs péchés.

Q. L'éprouverons-nous tous au même moment ?
R. Oui, au même moment.

Q. Combien de temps durera-t-il ? Une heure ? Une demi-heure ?
R. Je ne sais vraiment pas. Je pense que cinq minutes serait un temps adéquat.

Q. Comment le ressentirons-nous ?
R. Tous différemment, car cela dépendra de notre conscience. L'Avertissement étant très personnel, nous réagirons forcément de façons différentes. Le plus important sera de reconnaître nos propres péchés et leurs mauvaises conséquences. Vous aurez de l'Avertissement une vue différente de la mienne, car vos péchés sont différents des miens.

Q. M'arrivera-t-il quelque chose à cause de mes péchés ? Je veux dire, éprouverai-je une peine physique causée par mes péchés ?
R. Non, à moins que quelque chose ne vous arrive à cause du choc émotif, telle une crise cardiaque.

Q. De sorte qu'il n'infligera pas de peine physique, mais consistera en cette présence devant Dieu, seul à Seul avec mes péchés. Qu'en est-il des bonnes actions ? Les verrai-je aussi ?
R. Non. Ce ne sera qu'un Avertissement pour voir ce que vous avez fait en péchant. Ce sera comme une purification avant le Miracle pour voir si, grâce à lui et au Miracle, nous nous convertirons.

Q. Ainsi cet Avertissement peut venir à tout moment ?
R. Oui, mais je n'en connais pas la date.

Février 1977

Q. Quand avez-vous appris ce que vous savez sur l'Avertissement et par qui ?
R. La seule chose dont je me souviens bien, c'est que la Vierge fut celle qui m'en parla.

Q. Voudriez-vous répéter pour nous ce que vous savez de l'Avertissement ?
R. Ce dont je me souviens à l'heure qu'il est, c'est que la Vierge m'a dit qu'avant le Miracle, Dieu enverra un Avertissement pour nous purifier ou nous préparer à voir le Miracle, et de cette façon nous pourrons nous attirer assez de grâce pour changer nos vies face à Dieu. Elle m'a dit en quoi consistera l'Avertissement, mais pas sa date. Je ne suis pas en mesure de dire en quoi il consistera, mais je peux dire à quoi il ressemblera plus ou moins. C'est un phénomène qui sera vu et senti partout dans le monde entier ; j'ai toujours donné comme exemple (comparatif) deux étoiles qui s'entrechoquent. Ce phénomène ne causera pas de dommage physique, mais il nous remplira d'horreur car à ce moment précis, nous verrons nos âmes et les maux dont nous sommes responsables. Ce sera comme si nous étions à l'agonie, mais nous ne mourrons pas à cause de lui, sinon peut-être de peur ou de choc à nous voir. Que la Vierge me pardonne si je ne l'explique pas bien, mais j'essaie de vous le dire... après avoir su ce que sera l'Avertissement qui vient.

Conchita au travail des foins avec sa mère et son frère.

Q. Avez-vous "vu" ou "entendu" ce que vous savez là-dessus?
R. La Vierge m'a parlé de sa venue.

Q. Si l'Avertissement ne dure qu'un temps minime, le monde s'en souviendra-t-il comme venant de Dieu, ou bien ne fera-t-il que s'en souvenir comme d'un rêve ou d'une illusion ?
R. Je n'ai jamais dit que l'Avertissement sera bref. Ce que j'ai dit, c'est que même s'il ne dure qu'un moment, ce sera très terrible, très impressionnant. Personne ne doutera que cela vienne de Dieu et qu'il n'est pas d'origine humaine. Et moi, qui sais ce que c'est, j'ai très peur de ce jour.

Q. Il y a de cela bien des années, vous nous avez dit que l'événement de l'Avertissement commence par la lettre "A". Du fait que Notre Dame ne vous a jamais dit de ne pas le révéler, pouvez-vous maintenant le dire ?
R. Elle ne me l'a pas interdit, mais sans savoir pourquoi, je ne l'ai pas dit, et je ne sens pas que je devrais le dire maintenant.

Q. Vous avez dit une fois au Père Marceline Andreu : "Quand vous verrez l'Avertissement, vous saurez que nous entrons dans la fin du Temps. Pouvez-vous expliquer ce que vous voulez dire par cela ?
R. La Vierge nous a dit que l'Avertissement et le Miracle seront les derniers avertissements ou manifestations publiques que Dieu nous donnera. C'est pourquoi je crois qu'après eux, nous serons proches de la fin du temps. ("Fin du Temps" : ce n'est pas la fin du monde. Il faut comprendre la fin du temps présent, c'est-à-dire la fin de notre époque. Il ne faut pas confondre non plus avec la prophétie sur les papes.)

Q. Avez-vous des conseils à donner pour se préparer à cet événement ?
R. Nous devons toujours être prêts, ne pas nous attacher autant à ce monde-ci, et garder notre âme en paix. Nous devons plutôt penser très souvent que nous sommes ici-bas pour aller au ciel et être des saints.

Août 1980

Q. L'Avertissement va-t-il nous faire mal ?
R. Non. Pour moi, c'est comme deux étoiles qui s'entrechoquent en faisant beaucoup de bruit et de lumière, mais elles ne tombent pas... Ce n'est pas quelque chose qui nous fera du mal, mais nous allons le voir. A ce moment, nous verrons notre conscience. Vous verrez tout le mal que vous faites.

Q. On verra tout le mal que l'on fait ?
R. Oui, et l'on verra tout le bien qu'on ne fait pas.

MARI LOLI

27 juillet 1975

Q. Vous avez dit que vous connaissez l'année de l'Avertissement. Pouvez-vous nous dire s'il arrivera dans les prochaines années ou s'il est encore loin ?
R. Non, je ne peux rien dire.

Q. La Sainte Vierge vous a-t-elle dit de ne pas parler de l'Avertissement ?
R. Non, mais comme l'Avertissement et le Miracle viendront dans la même année*, je sens au-dedans de moi de ne rien dire.

Q. Comment savez-vous que l'Avertissement et le Miracle viendront dans la même année ? (Mari-Loli a précisé ce qu'elle entend par la même année : une période de douze mois entre les deux événements ; ce qui signifie que ces deux événements n'arriveront pas forcément la même année.)
R. Pendant une apparition -je ne me souviens pas de laquelle - la Vierge me l'a dit.

Q. On dit que vous auriez fait savoir que lors de l'Avertissement, tout s'arrêtera, même les avions en plein ciel. Est-ce vrai ?
R. Oui, mais pour quelques instants.

Q. Vous voulez dire que tout s'arrêtera à un moment donné, et qu'à ce moment aura lieu l'Avertissement ?
R. Oui.

Q. Quand cela vous fut-il révélé ?
R. C'est pendant une apparition que la Sainte Vierge m'a dit tout cela.

Q. Au cours d'une ou plusieurs apparitions ?
R. Au cours d'une apparition. Je ne me rappelle pas si elle m'en a reparlé au cours d'une autre.

Q. Savez-vous combien de temps durera l'Avertissement ?
R. Que quelques minutes.

Q. Avez-vous peur de l'Avertissement ?
R. Oui. Comme tout le monde, j'ai des fautes à me reprocher, et comme l'Avertissement me montrera mes fautes, j'en ai peur.

Q. Pouvez-vous nous dire autre chose sur l'Avertissement?
R. Tout ce que je peux dire est que cela est très proche et qu'il est très important que nous nous y préparions car ce sera une chose terrible. Il nous fera sentir tout le mal que nous avons fait.

Février 1977

Q. Avez-vous jamais discuté avec Conchita sur les dates de l'Avertissement que vous connaissez, et du Miracle qu'elle connaît ?
R. Je n'en ai jamais parlé avec elle.

Q. Avez-vous quelque conseil à donner aux gens pour qu'ils se préparent à cet événement ?
R. Faire pénitence, offrir des sacrifices, visiter le Saint Sacrement tous les jours où nous le pouvons, prier le chapelet tous les jours.

29 Septembre 1978

Q. Du fait que vous êtes celle qui en sait le plus sur l'Avertissement, pouvez-vous nous dire s'il aura lieu avant le Miracle promis par l'intermédiaire de Conchita Gonzalez ?
R. Tout le monde l'éprouvera où qu'il soit, quelle que soit sa condition ou sa connaissance de Dieu... Ce sera une expérience personnelle intérieure. Il semblera que le monde se sera immobilisé... Toutefois, personne n'en aura conscience du fait que chacun sera absorbé par sa propre expérience.

Q. Comment voyez-vous la nature de l'Avertissement ?
R. Ce sera comme un sentiment intérieur de chagrin et de peine d'avoir offensé Dieu. Dieu nous aidera à voir clairement le dommage que nous lui infligeons et les mauvaises choses que nous commettons. Il nous aidera à sentir cette peine intérieure, car lorsque nous faisons quelque chose de mal, nous nous contentons de demander le pardon du Seigneur du bout des lèvres, mais alors, (par l'Avertissement), II nous aidera à éprouver ce profond chagrin jusque dans notre corps.

19 octobre 1982

Q. Vous souvenez-vous de ce que la Mère bénie a dit sur la tribulation causée par le communisme, et qui précédera l'Avertissement ?
R. Il semblera comme si les communistes avaient pris le pouvoir dans le monde entier et que ce serait très dur de pratiquer la religion, d'ouvrir les portes des églises et aux prêtres de dire la Messe [Le communisme ou la persécution des chrétiens dans le monde entier ?" : II faut comprendre "de par le monde entier, c'est-à-dire à travers le monde entier ; ce qui ne veut pas dire tous les pays du monde. Globalement parlant, ne peut-on pas dire que cette prophétie s'est déjà réalisée ? Pensons à l'immense Chine et à tant d'autres pays... (P. Combe)]

Q. Est-ce cela que vous avez signifié quand vous avez dit que ce serait comme si l'Eglise avait disparu ? ( "Comme si l'Eglise avait disparu"... De même, quand il s'agit du S.P. le Pape, Mari-Loli nuance et dit : "il m'a semblé que c'était comme si" - et plus loin elle ajoute : "toutefois je confondais peut-être entre... ma vision de l'avenir et ce que la Sainte Vierge disait"... Globalement parlant, à travers le monde occidental et dans les pays où explose l'Islam ne voyons-nous pas une déchristianisation et même pire, ici ou là ?)
R. Oui.

Q. Ce serait à cause de la persécution, et non parce que les gens auraient cessé de pratiquer leur religion ?
R. Oui, mais je suppose que beaucoup de gens cesseraient de le faire. Quiconque continue à pratiquer devra se cacher.

Q. Sera-ce seulement en Europe ou aussi en Amérique ? Qu'en pensez-vous?
R. Je ne sais pas. En ce temps, pour moi, l'Europe, c'était le monde entier. Je pensais ainsi. La Mère bénie n'a pas spécifié où ce serait. Il me semblait alors que c'était partout.

Q. 67 % environ des terres sont sous dénomination communiste. Croyez-vous que cela suffit pour accomplir la prophétie de la Vierge ?
R. Je ne sais vraiment pas. J'avais l'impression que ce serait plus que ça.

Q. De sorte que la situation du monde n'est pas assez mauvaise pour que l'Avertissement ait lieu ?
R. L'Avertissement n'est pas sur le point d'arriver, de sorte qu'il est probable que la situation va empirer.

Q. Vous avez dit qu 'il serait très difficile aux prêtres de dire la messe. Etait-ce quelque chose que la Vierge vous a dit ou quelque chose que vous avez pensé à cause des tribulations du communisme ?
R. Autant que je me souvienne, c'est quelque chose qu'elle a dit.

Q. Et la Vierge a dit qu'il semblerait que ce serait comme si l'Eglise avait disparu ?*
R. Oui.

Q. La Sainte Vierge a-t-elle jamais dit quelque chose sur le Saint Père devant quitter Rome au temps de l'Avertissement ?
R. Non. Mais il m'a semblé que c'était comme si -toutefois je confondais peut-être alors ce que je voyais (en vision de l'avenir) et ce que la Sainte Vierge me disait - il y a si longtemps ! - mais ce qui me semblait à moi, c'est que le Pape lui-même ne pouvait être à Rome à découvert, vous comprenez. On le persécutait, lui aussi, et il devait se cacher comme tout le monde.

Q. Vous avez dit que quand viendra l'Avertissement, les avions s'arrêteront en plein ciel. Est-ce cela que la Vierge vous a dit ?
R. Elle a dit que tout, partout, s'arrêterait un moment et les gens ne feraient alors que penser et se regarder intérieurement.

Q. Y aura-t-il du bruit comme celui d'un grand vent ?
R. La façon dont je le vis à l'époque, c'était plutôt comme un grand silence, une impression de vide. Tout était très silencieux. C'est comme ça que je le vis.

Q. Il y a sept ans, vous avez dit que l'Avertissement était proche. Beaucoup ont pensé qu 'il aurait dû arriver depuis lors. Que direz-vous aujourd'hui ?
R. Il est proche. Tout me paraît proche, le temps passant si vite.

Q. Vous êtes la seule à connaître l'année de l'Avertissèment. L'avez-vous dite à une autre, à un prêtre, par exemple ?
R. Non.

Q. Les gens se battront-ils quand viendra l'Avertissement ?
R. Pas de réponse.

JACINTA

17 août 1975

Q. Notre Dame vous a-t-elle parlé de l'Avertissement ?
R. Oui, elle m'en a parlé, mais ne m'en a pas dit l'année.

Février 1977

Q.Pouvez-vous nous dire comment sera l'Avertissement ?
R. L'Avertissement est quelque chose qui est d'abord vu dans l'air partout dans le monde et est immédiatement transmis à l'intérieur de nos âmes. Il durera très peu de temps, mais cela semblera très long à cause de ses effets en nous-mêmes. Ce sera pour le bien de nos âmes, il fera que nous voyions en nous-mêmes notre conscience, le bien et le mal que nous avons faits. Nous éprouverons ensuite un grand amour pour notre Père céleste et notre Mère, et demanderons pardon pour toutes nos offenses.

Q. L'Avertissement sera-t-il vu par tous quelles que soient leurs croyances ?
R. L'Avertissement est pour tous parce que Dieu veut notre salut. L'Avertissement a pour but de nous rapprocher de Lui et d'augmenter notre foi. Dès lors, nous devons nous préparer à ce jour, mais sans l'attendre dans la crainte, car Dieu n'envoie rien pour faire peur mais plutôt avec justice et amour et il le fait pour le bien de tous ses enfants, pour qu'ils puissent jouir du bonheur éternel et ne pas se perdre.

Août 1979

Q. Vous souvenez-vous de quelque chose sur la grande tribulation, le communisme ?
R. Oui, c'était une invasion, ou du moins quelque chose qui ressemblait à une invasion ; quelque chose qui était un grand mal et où le communisme jouait un grand rôle, mais je ne me souviens pas quels pays ou régions seraient frappés. La Sainte Vierge nous engageait avec insistance à prier (pour qu'elle soit évitée). Ces événements difficiles auront lieu avant l'Avertissement, qui
viendra quand la situation sera au pire.

16 Avril 1983

Q. Dans une interview de 1979 (ci-dessus), vous avez dit que la tribulation communiste était "comme une invasion".
Avez-vous vu des scènes de cette invasion ?
R. Je confonds quelquefois invasion et persécution.

Q. Vous avez dit aussi que quand les choses seraient vraiment au pire, viendrait alors l'Avertissement. Comment le savez-vous ? La Vierge l'a-t-elle dit ou l'avez-vous vu dans une vision ?
R. La Vierge a dit que l'Avertissement viendrait quand les choses seraient au pire. Non seulement à cause de la persécution, mais parce que beaucoup de gens auront cessé de pratiquer la religion.

Q. Quand lAvertissement viendra, il sera vu et senti par tous sur terre. Cela comprend-t-il les petits enfants qui n'ont pas atteint l'âge de raison ?
R. Oui. C'est pourquoi nous souffrirons pour eux parce que c'est une terrible épreuve.

Q. Pouvez-vous nous dire quelque chose sur l'état du monde quand viendra l'Avertissement ?
R. Il sera mauvais.

LE MIRACLE

JACINTA

Février 1977

(La Vierge n'a jamais parlé du Miracle à Jacinta. Tout ce qu'elle en sait, c'est que, questionnée là-dessus, elle répondait simplement : "tout le monde croira").

MARI-LOLI

Février 1977

Q. Avez-vous été informée sur le Miracle au cours d'une apparition, et par qui ?
R. C'est la Sainte Vierge qui m'en a parlé.

Q. Qu'en savez-vous ?
R. Tout ce que je sais, c'est qu'il aura lieu dans un délai d'un an après l'Avertissement.

Q. Irez-vous à Garabandal avec votre famille pour le Miracle ?
R. Si Dieu le veut.

CONCHITA

1973

Q. Qu'arrivera-t-il ce jour-là ?
R. Je vous répondrai tout ce que je peux tel que la Vierge me l'a dit à moi. Elle m'a dit que Dieu ferait un grand miracle et qu'il n'y aura pas de doute sur le fait que ce sera un miracle. Il viendra directement de Dieu sans intervention humaine. Ce jour viendra, elle m'a dit quel jour, quel mois et quelle année, de sorte que j'en connais la date.

Q. Quel jour?
R. Il vient bientôt mais je ne peux le révéler, sinon huit jours avant.

Q. Qu'arrivera-t-il exactement ce jour-là ?
R. Il ne m'est pas permis de dire exactement ce qui arrivera. Ce que je peux révéler, c'est que la Vierge a dit que quiconque sera là (à Garabandal) en ce jour le verra. Les malades qui y seront seront guéris quelle que soit leur maladie ou leur religion. Mais ils devront être là.

Q. Avez-vous dit que, le jour du Miracle, les personnes présentes se convertiront?
R. La Vierge a dit que toute personne présente croirait. Elles verront que cela vient directement de Dieu. Tous les pécheurs présents se convertiront. Elle a dit aussi qu'on pourrait le photographier et le téléviser ; qu'à partir de ce moment, il y aurait un signe permanent aux pins que tous pourraient voir et toucher mais pas sentir. Je ne peux pas l'expliquer.

Q. En somme, il y aura le jour du Miracle un signe extraordinaire non fait de main d'homme ?
R. Oui. Et ce signe restera jusqu'à la consommation des siècles.

Q. Avez-vous dit que le signe pourrait être télévisé et photographié mais pas senti au toucher ?
R. Ce sera comme la fumée : vous pouvez la voir mais pas la sentir au toucher.

Q. A propos des malades... la Vierge a parlé d'une certaine personne, un aveugle nommé Joey Lomangino. Qu 'a-t-elle dit sur lui ?
R. Elle a dit qu'il recouvrerait la vue le jour du grand Miracle. Elle a parlé aussi d'un enfant paralytique dont les parents sont de mon village (Garabandal). Ce garçon sera guéri, lui aussi. Ce sont les deux seules personnes à avoir été nommées par Elle.

Q. Pouvez-vous dire quelque chose sur le Père Luis Andreu ?
R. Oui. Ce prêtre vint fréquemment au village pour voir si ces apparitions étaient vraies ou fausses. Après un certain temps, il crut en elles. Une fois, alors que nous étions aux Pins, en extase, il se mit à crier "Miracle ! Miracle ! Miracle !". Quand cela arriva, la Vierge dit "En ce moment, le prêtre me voit, et le Miracle qui se produira".

Q. Le Père Luis voyait de fait le miracle ?
R. Oui. Ce même jour, en rentrant chez lui avec des amis, il leur dit : "C'est le plus beau jour de ma vie. Quelle excellente Mère nous avons au ciel. Les apparitions sont vraies." En disant ces mots, il mourut.

Q. La Vierge n'a-t-elle pas dit que quelque chose se produirait le jour du Miracle au sujet du Père Andreu ?
R. Oui. Elle a dit que le jour du Miracle, son corps serait retrouvé incorrompu.

7 février 1974

Q. Conduirez-vous votre bébé (Elle attendait alors son premier enfant, Conchitina, qui naquit en Avril) au Miracle ?
R. Je ne sais si j'irai. (Alors qu'on lui demandait des éclaircissements, elle répondit :) "Bien sûr que j'aimerais y aller mais je ne sais pas si les circonstances le permettront. Il n'est pas nécessaire que j'y sois.

Q. Vous avez dit que le Miracle coïnciderait avec un grand événement au sein de l'Eglise. La Vierge vous a-t-elle dit ce qu'il serait et pouvez-vous ajouter quelque chose à ce que vous avez déjà dit là-dessus ?
R. Oui, je sais ce qu'il sera. C'est un événement singulier qui se produit très rarement dans l'Eglise et ne s'est jamais produit de mon vivant. Ce n'est pas nouveau ou stupéfiant, mais seulement rare comme l'est la définition d'un dogme - quelque chose comme cela en ce sens qu'il affectera toute l'Eglise. Il se produira le même jour que le Miracle, non comme une conséquence du Miracle, mais en coïncidence avec lui.

Q. Comment annoncerez-vous le Miracle ?
R. Je ne sais pas exactement. Très sûrement à minuit (8 jours avant), j'appellerai Joey au téléphone, la radio, la télévision, et quiconque me paraîtra pouvoir aider à la diffusion rapide de l'information. Je n'ai pas de souci. Je sais que si la Sainte Mère vous veut là, vous y serez.

Q. Joey a dit qu'il se rendrait à Garabandal aussitôt après l'Avertissement. Savez-vous combien de temps s'écoulera entre lui et le Miracle ?
R. Ce serait une bonne idée pour Joey de s'y rendre aussitôt après l'Avertissement, mais je ne sais pas combien de temps s'écoulera entre l'Avertissement et le Miracle.

Q. Pensez-vous souvent au jour du Miracle et à l'Avertissement, et êtes-vous impatiente de les voir venir ?
R. J'y pense parfois comme à quelque chose d'imminent, et parfois comme à quelque chose de lointain. Cela me paraît si proche quand je pense que des gens ne font pas cas du Message, car après le Miracle pourrait venir le châtiment. Oui, je l'attends avec impatience. J'attends. La Sainte Vierge ne ment jamais. Pour que les paroles prononcées par la Vierge trouvent leur accomplissement, il faut l'Avertissement et le Miracle. Tout cela forme un seul Message.

Q. Les deux fois que la Vierge vous a parlé de Joey, a-t-elle dit autre chose que ce qui touche à ses yeux ?
R. Au sujet de Joey, la seule chose dont je me souvienne maintenant, c'est qu'au moment du Miracle, il recevra de nouveaux yeux, et qu'il verra ensuite en permanence.

Février 1977

Q. Avez-vous "vu" le Miracle, ou bien vous a-t-il été dit ce qu'il serait ?
R. La Vierge m'en a parlé et m'a fait comprendre exactement ce qu'il sera.

Q. Etiez-vous seule ou avec les autres filles quand la Vierge Marie vous a parlé du Miracle ?
R. Je ne me souviens pas. ( D'après les Notes de Don Valentin, le curé de ce temps, Conchita était seule à ce moment.)

Q. Comment sera le Miracle ?
R. Même si j'essayais de vous l'expliquer, je ne pourrais bien le faire. Il est préférable que vous attendiez de le voir.

Q. Voulez-vous nous redire quels sont les mois durant lesquels nous pouvons attendre le Miracle ?
R. De Mars à Mai.

Q. Certains disent que la façon dont vous annoncerez le Miracle sera miraculeuse. Pouvez-vous expliquer cela ?
R. Je crois que la façon dont il sera annoncé sera un autre miracle parce que c'est une très grande responsabilité pour moi et que j'aurai besoin d'un miracle pour le dire.

Q. Si je me trouve loin du village dans les montagnes, mais que je voie les Pins, verrai-je clairement le miracle ?  Et si je suis malade, serai-je guéri à cette distance ?
R. Vous verrez clairement le Miracle, et si Dieu le veut, vous serez guéri.

Q. Il y a des gens qui disent que l'on pourrait visiter des sanctuaires mariais ce même jour, en Europe, en Amérique, et y être guéri. Que savez-vous de cela ?
R. La Vierge ne nous a rien dit là-dessus.

Q. Ceux qui croient fermement au Miracle à venir mais ne peuvent y être présents à cause de leur état de vie, par exemple les moines et les sœurs cloîtrées, recevront-ils des grâces spéciales en ce jour ?
R. Personnellement, je ne sais pas. Cela dépend de ces personnes, de leurs désirs, de leur foi, de leur esprit de sacrifice, de leur obéissance.

Q. Notre Dame vous a-t-elle jamais parlé de cette marée de gens qui projettent de venir plusieurs jours avant ? Beaucoup se soucient des questions de nourriture et des toilettes. Avez-vous quelque chose à en dire ?
R. Laissez cela entre les mains de Dieu. Faites ce que vous pouvez et souvenez-vous que "Dieu fait des prodiges".


    NE SOMMES-NOUS PAS AUX
"GRANDES HEURES DE GARABANDAL ?..;'
"VEILLEZ ET PRIEZ"...

A votre disposition, pour vous aider à mieux connaître, accomplir et diffuser le Message de salut de Notre Dame du Mont Carmel pour notre Temps, ces quelques livres, brochures et tracts :

Le Journal de Conchita (P. Pelletier)
Moi, Votre Mère... (R. François)
Dieu a parlé à Garabandal
Le Congrès Mondial de Garabandal (P. Combe A.)
Le message de Garabandal (P. Combe A.)
Pourquoi le vocable de N.D. du Mont Carmel (P. Combe A.)
"Je crois que nous avons perdu le sens du péché (P. Combe A.)
"Grandes Heures de Garabandal" (PP. F. Turner et Combe A.)
Tracts : Très grave est son Message (P. Combe A.)